AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Never Say Never [PV Serena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message

— localisation : A Forks
— humeur : Vengeresse ...
— une citation ? : « Le temps ne représente rien quand on a toute une éternité devant soi... »
— coté coeur ? : Coeur à Prendre ! (:
— un don ? : Mutation en louve au pelage noir.


MessageSujet: Never Say Never [PV Serena]   Mer 18 Aoû - 13:09


Serena & Lora.
Never Say Never


Cela faisait quelques jours que Lora était là. Après sa rencontre avec Seth, un garçon de la Push, cette endroit où elle était, elle avait décidé de prolonger un peu plus son séjour. C'est vrai que, après tout, s'il y avait un autre loup-garou ici, il devait y en avoir d'autres. La jeune fille espérait qu'elle allait rencontrer d'autre semblable. De plus, elle avait entendu dire que des vampires se trouvaient dans le coin. S'il y avait des vampires ici, elle voulait aller les voir et leur régler leur compte. Mais toute seule, il est vrai qu'elle ne valait pas grand chose. Cependant, aujourd'hui, elle allait faire une rencontre qui allait chambouler toute sa vie à venir.

Lora était exactement au même endroit que la fois où elle avait rencontré l'autre loup. Elle était sur les falaises, cependant, pour une fois, elle n'était pas sous sa forme lupine. Elle avait vu le jeune garçon sauter des falaises, et c'est vrai qu'elle avait envie d'essayer. De toute façon, avec son pouvoir de guérison instantanée elle ne pourrait pas se blesser. Elle était presque invincible, on peut le dire. Et elle n'avait pas sentit l'adrénaline couler dans ses veines, et bien, depuis que son village s'était fait attaqué par les ... buveurs de sang. Elle sortit donc de la forêt et avança lentement, regardant un peu partout. Elle était restée très inquiète et paranoïaque. Cette attaque, il y a déjà 10 ans de cela lui avait laissé bien des séquelles. Des souvenirs qu'elle ne pourrait jamais oublié, et sa première confrontation avec un loup ...
La jeune indienne était désormais au bord de la falaise. Elle observait la mer bleu foncée, les eaux sombres, les vagues se jeter sur le bord de la falaise. L'eau devait être froide, surtout par un temps pareil. Le ciel était couvert, il ne pleuvait pas mais le soleil n'était pas là non plus. Mais Lora n'avait pas peur de ça. Elle savait que la chaleur qu'elle dégageait la réchaufferait en quelques secondes même pas. La jeune louve n'était pas peureuse, mais quelque chose la retenait en haut, quelque chose l'empêchait de sauter. Pourtant elle ne comptait pas se suicider, mais juste s'amuser. Elle était bien trop intelligente pour avoir l'idée de mettre fin à sa vie. Même si la vie qu'elle menait désormais n'était pas celle qu'elle avait rêvée étant petite, elle n'était pas prête à rendre l'âme. Vivre était un cadeau bien trop précieux et elle savait qu'elle avait énormément de chance. D'ailleurs, sa condition de louve n'avait pas que des désavantages, loin de là.

Lora s'apprêtait à faire le grand saut quand elle entendit un bruit derrière elle. Elle se retourna, mais ne vit rien. Malgré tout elle était certaine qu'il y avait quelque chose. Elle avança de quelques pas, histoire de ne plus être au bord de la falaise si jamais un combat éclatait. Elle aurait bien aimé prendre sa forme de louve, mais si c'était seulement un humain et qu'il la voyait se transformer, cela pourrait pauser des problèmes.


- Qui est là ? Je sais qu'il y a quelqu'un ... Seth, si c'est toi, sors de là.

La jeune indienne regardait à gauche et à droite, mais elle ne voyait rien. Soudain une fille surgit des arbres sombres de la forêt qui s'étendait à perte de vue devant elle. Cette fille, Lora l'a reconnu tout de suite. Elle était grande, la peau mâte, les cheveux bruns foncés, et elle avait des traits bien connu à la belle femme.

- Se ... Ser ... Serena ?

La réaction fut immédiate. Malgré le faite que Lora ne savait pas si Serena l'avait elle aussi reconnut, elle courut vers elle et se jeta dans ses bras. C'était un accueil très chaleureux, et surprenant venant de la part de Lora. Elle qui détestait la présence humaine, là elle était plus qu'heureuse de retrouver Serena, son ancienne amie, la seule survivante du village avec elle. Elle retrouvait son comportement d'avant en présence de la jeune fille. Elle avait pendant plusieurs mois tenté de la retrouver, en vain. Désormais elle la retrouvait, par hasard, dans cette bourgade nommée Forks. Décidément, cet endroit était magique ! D'abord les autres loups, ensuite les vampires, et maintenant Serena ! Lora avait tellement de questions à lui poser, mais elle n'arrivait plus à parler. Quand elle lâcha son amie, ses yeux brillaient, elle avait envie de pleurer, mais sa carapace était bien trop épaisse pour qu'elle laisse échapper une larme. Elle se contenta donc de sourire en attendant la réaction de l'indienne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Ellwood
    » SERENA , a good vampire is a dead vampire !

avatar


— humeur : Sadique, histoire de vous embêter !
— coté coeur ? : Sometimes with Nathan
— un don ? : Mutation en louve au pelage noir sur le dessus et blanc-gris en dessous.


• more about you •
— relations :
— adresse:

MessageSujet: Re: Never Say Never [PV Serena]   Dim 22 Aoû - 15:49

    Serena avait encore une fois passé une nuit horrible, malgré un début extraordinaire et l'étreinte rassurante de Nathan. Les révélations de Carmen Denali avaient ravivé ses cauchemars, qui tournaient en boucle dans son esprit noir et perturbé. Elle revoyait, de plus en plus fréquemment, les horreurs de son passé. Les cris des humains, de ses parents surtout. Ils lui disaient de fuir, d'aller se cacher, elle ne l'avait pas fait. Elle voulait les sauver, quelle idiote ! Elle les avait vu finir en repas, vidés de leur sang. Blêmes, sans vie, à même la terre glaise, humide de la pluie saisonnière. Sans aucune dignité. Rage, impuissance, tristesse à en mourir. Et si seulement ça c'était terminé là. Tout le village avait subi le même sort, elle était la seule encore debout, bouillant de haine envers les tueurs invisibles. Elle regardait sans la voir, sa mère enceinte de huit mois, presque à son terme. Et chaque nuit, cet enfer recommençait. Elle allait devenir folle, seule à pouvoir honorer la mémoire de ses défunts proches, seule à porter ce trop lourd fardeau depuis bien trop longtemps. S'il n'y avait pas Nathan, elle aurait déjà sombré. Il n'était ni humain, ni-même loup, il était un ange. Tout ce qu'il faisait pour elle, au nom de l'amour, tenait sur des pages et des pages. Supporter sol caractère était déjà suffisamment difficile, mais il le faisait sans broncher, doux et aimant. Même si Serena était contre le principe de l'imprégnation, qui ne vous laissait pas le choix, qui vous aveuglait avec un amour nouveau et donc factice, elle devait admettre que la nature avait bien fait les choses car, en plus de cela, elle aimait Nath d'un amour violent, passionné, qui tranchait avec la pureté de leur imprégnation mutuelle. Elle avait bien de la chance de l'avoir, car sans lui, elle aurait déjà mis fin à sa vie humaine, vagabondant sous sa forme de louve jusqu'à sa mort, naturelle ou non.

    Après avoir revu la mort de ses parents, Serena ne s'était pas réveillée, elle avait le sommeil bien trop profond. Son subconscient avait décidé de lui envoyer encore une épreuve, celle de son "enlèvement". Elle se revoyait, insolente au possible, face au vampire qui avait pris la place de son père, fière, droite mais déjà morte. Et, fiévreuse, elle était sortie de cette horreur en étouffant un cri sur le torse nu de Nath. Il avait passé une heure à la consoler, à caresser et embrasser ses longs cheveux bruns, mais elle ne pleurait pas, les larmes étaient enfouies depuis bien trop longtemps pour refaire surface maintenant. Il y avait comme un trou béant dans sa poitrine, extrêmement douloureux, qui pinçait ou brulait selon les heures, et la seule personne qui arrivait à l'en défaire, c'était Nath. Aux aurores, elle s'était levée, un peu tremblante mais décidée. Rester sans rien faire ne pourrait qu'accentuer son mal-être, et elle ne pouvait toujours pas en parler. Il n'était pas uniquement question de son village, mais de ce qu'elle avait vécu après, avec ce vampire. Buck. Elle pensait son prénom pour le première fois depuis sa transformation. Il avait été si doux, si gentil et si aimant avec elle, qu'elle l'avait aimé elle-aussi. Humaine brisée par la tuerie de sa tribu juste devant ses yeux, elle fraternisait avec l'ennemi, et la suite était encore pire. Seul Nathan le savait, il ne lui en voulait pas, il savait que lui seul comptait aux yeux de Serena maintenant. Mais il avait été blessé, lui aussi, quand elle lui avait avouer que sa première expérience avait été avec... Un vampire. A partir de ce moment, il avait refusé ce qu'il avait toujours demandé : une affection paternelle. Deux ans plus tard, Serena se transformait en louve, sur le campus où il l'avait suivie, mentant aisément sur son âge. Sa vie, dans les grandes lignes, était déjà assez horrible, alors elle évitait tout bonnement de penser aux détails, plus atroces encore. 

    Elle avait mangé sans conviction, pour une fois, n'avalant qu'une tartine sous le regard inquiet de Nath, qui l'avait obligée à engloutir cette unique tranche de pain. Il travaillait aujourd'hui, son boulot étant utile pour eux mais totalement dégradant pour une personne aussi intelligente et fine que lui. Il bossait au poste de police de Forks, comme homme à tout faire, et pouvait glaner ci et là des informations laissant sous-entendre la présence de vampires. Serena, elle, ne travaillait pas aujourd'hui, elle serait encore une fois, seule. Mais ça n'était sûrement pas la faute de Nathan. Elle était si acrimonieuse, si sadique envers les gens, qu'à force, ils l'évitaient. Leah avait beau l'admirer et l'apprécier, Serena n'en avait rien à faire, la considérant comme un chiot sans intérêt qui venait jouer auprès d'elle. Non, la seule personne qu'elle aurait aimé avoir à ses côté, Nathan exclu, c'était Lora. Son ancienne meilleure amie, la seule qui trouvait une place si méritée dans son cœur. La seule à qui elle pouvait tout dire. Mais Lora était morte, vidée de son sang par les sangsues, assassinée. Tout devint à nouveau noir, et Serena sentit la rage l'atteindre, ainsi que l'abattement. Nathan l'embrassa fougueusement qu'elle s'en aperçu à peine, appréciant juste son feu clair qui embrasait ses lèvres et qui lui rendait un peu de son humanité. Il partit ensuite, contraint et forcé, après un dernier baiser.

    Serena ne savait pas que faire de sa journée, quoi de plus que d'habitude. Sortant de la maison, humant l'air chaud de l'été, elle sauta vers la lisière de la forêt et se transforma en plein bond, comme n'importe quel Alpha est digne de le faire. Elle courait pour courir, pour sentir le vent dans son poil, pour le martèlement de ses pattes sur la terre. Son pelage, noir au dessus blanc-gris en dessous, se fondait dans le paysage des bois tant sa vitesse était grande. Elle ne se serait pas arrêtée, plongeant aux falaises en se re-transformant, si une odeur de loup n'était pas subitement apparue. Elle ne connaissait que de très loin ce fumet, comme s'il avait changé depuis... Elle redevint humaine, pour la forme, ignorant l'absence de vêtements, et s'approcha silencieusement du bord de la falaise, quittant l'obscurité rassurante de la forêt. A peine sortie, elle fut assaillie par une masse de cheveux bruns et un cri : son nom. Le nez dans cette chevelure, elle sentait cette odeur si douloureusement familière, heurtée et choquée. Une seule personne pouvait faire cela, et sentir cela. Lora. Lora Cooper, la seule, l'unique, sa meilleur amie. Non, elle de trompait, ça n'était pas possible ! Lora était morte depuis longtemps, avec tous les Winnipesaukees. Poussière, sans sépulture décente. La jeune fille se recula, sans se rende compte que Serena était nue comme au premier jour, et elle distingua enfin ses traits... Lora. Cela ne pouvait être qu'elle.  

    « Lora ? Lora ! Comment est-ce possible, tu... Tu as survécu ? Tu es louve ?   »

    Avec elle, elle retrouvait sa personnalité de jeune fille d'avant l'attaque. Avec elle, elle n'était plus envahie par ses démons noirs, avec elle, elle revivait. Elle posa sa main sur la joue de Lora, reconnaissant par là véritablement son amie, dans ce geste si familier.

    [hj : si elles se transforment, lora sera sous son pouvoir d'alpha ? Désolée pour la taille, j'ai abrégé la fin sinon tu serais morte mdrr]

------------------------------

Drink my soul.

WILD CHILD, FULL OF GRACE. NATURAL CHILD, TERRIBLE CHILD.
Take me, I'm alive. Never was a girl with a wicked mind
But everything looks better when the sun goes down.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— localisation : A Forks
— humeur : Vengeresse ...
— une citation ? : « Le temps ne représente rien quand on a toute une éternité devant soi... »
— coté coeur ? : Coeur à Prendre ! (:
— un don ? : Mutation en louve au pelage noir.


MessageSujet: Re: Never Say Never [PV Serena]   Mar 24 Aoû - 20:09

[Oui pourquoi pas ! (: Comme ça, on pourra parler par la pensée. ^.^]

Serena semblait aussi surprise que Lora. Cette dernière regardait son amie, elle était encore sous le choc, et elle avait beaucoup de mal à parler. Elle n'avait même pas remarqué que la jeune indienne était nue, chose qui ne la choquait pas de toute façon.

- Lora ? Lora ! Comment est-ce possible, tu... Tu as survécu ? Tu es louve ?

Lora sourit. Si elle n'avait pas vu le visage de son amie, elle aurait pu reconnaitre sa voix entre milles. Malgré le faite qu'elle ait essayé d'oublier tout les souvenirs datant de son ancienne vie, celle où elle était encore heureuse avec ses proches, cette voix, elle s'en rappelait comme si c'était hier. Les après-midis à rester toute les deux, à s'amuser, à construire des cabanes et à courir dans les bois, Lora ne pourrait jamais oublier ça. Même si elle avait essayé de ne plus y penser et d'enterrer tout ces souvenirs profondément sous terre, tôt ou tard ils refaisaient surface.

Lora était silencieuse. Elle n'arrivait toujours pas à croire à cette rencontre inattendue. Elle s'attendait à ce que dans quelques secondes, toute cette magnifique illusion parte en fumée, et qu'elle se réveille brusquement, comme si ça n'avait été qu'un joli rêve. Elle ne croyait pas vraiment au miracle, bien que le faite de devenir un loup-garou lui ait appris à croire en les légendes et les contes. C'est vrai que petite, elle prenait tout ça pour de la rigolade, mais en devenant une louve, un montre totalement différent s'ouvrit à elle, un monde dont elle ne soupçonnait même pas l'existence lorsqu'elle n'était qu'une humaine. Alors, désormais, c'est vrai que quand on lui racontait des histoires, elle avait toujours tendance à les croire. Mais là, c'était vraiment trop beau pour être vrai, un conte de fées il faut le dire. Et ça, Lora n'y croyait pas encore, elle préférait ne pas croire aux '' Happy-End'', histoire de ne pas se voiler la face.
Pourtant, là, rien ne disparut. Les secondes passaient et Serena se tenait toujours là, immobile, en face de la jeune indienne. Elle n'avait pas encore disparu, ou pire, elle ne s'était pas encore transformée en une horrible buveuse de sang à la peau pâle. Lora avait encore du mal à ne pas croire qu'elle rêvait, mais le faite de rester là à attendre son réveil n'était pas une bonne idée. Autant en profiter le plus possible.


- Je me suis cachée, et grâce à toi ils ne m'ont pas trouvé... Pourtant, je saignais. Sans toi je serais certainement morte.

Elle observa alors sa main, celle où se trouvait la cicatrice que lui avait faite son frère. Immédiatement les souvenirs lui revinrent, et elle ne fit rien pour les empêcher de lui faire du mal. Parfois elle se permettait d'y repenser, pour ne pas tout oublié, mais jamais elle ne pleurait. Elle se souvenait très bien de son frère qui hurlait quand leur soeur s'était fait attrapée, de la force dont il avait fait preuve quand elle le tenait, et quand il l'avait mordu, ses cris ... Elle frissonna en se rappelant cet horrible souvenir, c'était toujours à ce moment là qu'elle arrêtait d'y penser car elle ne pouvait plus, s'en était trop pour elle.

- J'ai une jolie marque. Un souvenir on peut le dire...

Lora montra alors sa cicatrice à Serena. Certes la morsure était vieille et effacée, mais elle était encore bien présente, et resterait gravée à tout jamais dans la paume de la jeune indienne, comme un rappel. C'était d'ailleurs souvent à cause de cette marque que la jeune femme commençait à repenser à ce jour maudit. Des fois, elle divaguait encore quelques instants et elle repensait à sa transformation, et à son premier meurtre... Enfin, ça n'était pas vraiment un meurtre vu que la victime, en soit, n'était pas vraiment vivante vu que son coeur ne battait pas.

- Je me suis transformée il y a 4 ans. Toi aussi tu es devenue une louve ?

Lora était curieuse de savoir si Serena avait, elle aussi mutée. Cependant, vu qu'elle connaissait l'existence des loups, il paraissait évident à Lora qu'elle soit elle aussi devenue une louve. De plus, cela pourrait expliquer la tenue de la jeune femme, que son amie venait à peine de remarquer. Mais ça ne la gênait pas, c'était les désavantages du statut de loup...
Lora n'avait pas bougé. Elle fixait son amie, sa meilleure amie. Elle lui avait tellement manqué ! Elle avait été la seule avec qui elle avait eu envie de parler durant ces dernières années, la seule. Et désormais elle était là, en chair et en os. C'était vraiment trop beau. Trop beau pour être vrai.


- Oh... Tu m'as tellement manqué Serena. Durant toute ces années... Je t'ai cherché, les premiers mois, mais j'ai pensé que ces vampires t'avaient finalement tués, alors j'ai abandonné...

Elle s'en voulait d'avoir fait ça, d'avoir abandonné. Mais même si elle avait continué de la chercher, peut-être qu'elle ne l'aurait pas trouvé plus vite, et que c'était inévitable cette rencontre 10 ans après le fameux jour. Peut-être que rien n'aurait changé les choses. Lora s'était dit beaucoup de fois cela quand elle repensait à l'attaque. Elle se disait que c'était son destin et que rien n'aurait pu le changer. Mais rapidement la haine reprenait le dessus et elle s'imaginait pleins de plans dans lesquels elle trouvait une solution et finalement, tout son village ne se faisait pas massacré. Mais le mal était fait, et elle ne pouvait pas remonter le temps pour changer les choses, ça aurait été trop facile sinon ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Never Say Never [PV Serena]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Never Say Never [PV Serena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resurrection :: •• LA PUSH •• :: Les falaises -