AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Au final, ils existaient bien... PV Jazz'/Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message

— un don ? : Je sais les objets, don un tant soit peut étrange qu'il suffit d'un contact pour connaitre chaque recoin d'une malle de votre grenier.


MessageSujet: Au final, ils existaient bien... PV Jazz'/Alice    Dim 25 Juil - 22:31

Courir, courir, je ne pense plus quelques minutes par jours, ce
temps que je m'autorise a courir, m'envoler avec ma force vampirique a travers les clairières et les bois. Courir, ma joie depuis ces trente ans a les chercher. Courir, sentir le vent contre mes joues froides, voir mes cheveux s'envoler dans mon sillage, ne plus sentir la terre sous mes pieds. Courir, quand on est vampire c'est presque s'envoler.
A travers les bois, encore une fois, je sens que je fatigue, enfin, d'une fatigue étrange, inconnue des humains...Et une journée de plus sans succès. Je commence a me poser des questions, ai-je perdu ces trente ans alors? Sont-ils des mythes? Enfin, je chercherais toujours, car je ne peux plus, ma conscience ne peut plus supporter d'imaginer les amoureuses, les enfants, les femmes,les proches, les parents éplorés, effondrés, et tout ca pour quoi? Pour assouvir cette soif qui me ronge de l'intérieur.
Je m'installe tranquillement dans une petite clairière, près d'une petite ville grise... J'y passerais quelques heures afin de me reposer, de me calmer, de réfléchir. Mes yeux commencent a prendre la douce couleur de l'or liquide, des bijoux d'ambre qui ornaient autrefois mes décolletés. Depuis quelques semaines que je me force a suivre ce régime, même sans apprentissage, je me sens plus forte, plus vivante, mais plus émotive, tandis que d'un autre coté, je ressens une soif différente, plus ténue que celle concernant les humains.
Je pose ma besace et en sort un livre, un de ces livres qui vous prend aux tripes et qui vous fait oublier le monde autour de vous, et vos méfaits, et vos péchés... Un livre qui nous donne a réagir. Je pose ma t^te contre un nid de feuilles, mis en place au dessus d'un tronc mort pas mère nature. Ainsi, j'ai la tête au calme, je me sens bien, toute prête a plonger dans "Le Parfum".
Je commence a avoir cette douce impression de somnolence qui sied a un vampire fatigué quand une bourrasque arrive, quand quelqu'un vient. Peut-être... Mais non, c'est impossible, je ne les trouverais pas maintenant, pas dans cette ville grise et sans attraits... Ceci dit, j'ai erré dans toutes les grandes villes du monde longuement, sans voir trace d'eux...
Un blond est là, en face de moi, matérialisé avec la même vitesse que la mienne... Peut être moins rapidement... Mais il faut dire que j'ai des années d'entrainement, d'un coup d'oeil, je remarque que ses pupilles ont une couleur que les miennes n'ont pas encore prises, bien plus soutenue. Ma bouche s'entrouvre et je n'ose parler, en face de moi, un Cullen, un vrai... Un de ceux après lesquels je cours, ma langue ne m'obéit pas quand je veux saluer, je risque d'être prise pour une arriéré, mais non, le blond au maintien déconcertant et aux cicatrices plein le visage prend la parole, et pas d'un air très aimable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


— localisation : Maison des Cullen
— humeur : Tout dépend de l'humeur des autres ...
— une citation ? : ~ Aimer d'un amour humain, c'est pouvoir passer de l'amour à la haine, tandis que l'amour divin est immuable. ~
— coté coeur ? : En couple avec la merveilleuse Alice Cullen ! ♥
— un don ? : Empathie avancée, je peux recevoir les sentiments des personnes qui m'entourent et les modifier.


• more about you •
— relations :
— adresse:

MessageSujet: Re: Au final, ils existaient bien... PV Jazz'/Alice    Lun 16 Aoû - 17:57

Les premiers rayons du soleil traversait enfin la grande baie vitrée de la grande chambre d'Alice et Jasper. Ce dernier observait sa compagne choisir ses vêtements dans son dressing, alors que lui était déjà habillé depuis longtemps. Il avait l'habitude de cette petite routine qui se passait tout les matins. Il était habitué à voir Alice revêtir plusieurs tenues, pour finalement choisir, le plus souvent, la première qu'elle avait essayé. Il aimait tout d'elle, même ce petit côté, bien que cela aurait pu énerver beaucoup de personnes.
Ce matin, alors qu'Alice revêtait une énième tenue, lorsqu'elle passa devant lui, il l'attrapa par le bras et la serra contre lui. Il l'embrassa, elle rit. Il aimait énormément ce rire argentin auquel il était habitué. Pour lui, c'était certainement le plus beau son du monde.
Arrêtant ce beau moment, Alice repartit pour essayer d'autres tenues. Le vampire blond s'observa dans le miroir qui lui faisait face. Ses pupilles étaient sombres. Il avait soif, et cela se faisait ressentir. Il préférait être prévenant et aller chasser aujourd'hui. Certes, avec le temps il avait apprit à se maitriser et le faite de côtoyer des humains lui était devenu plus facile, mais il n'en restait pas moins un vampire, et dans cette maison un accident était vite arrivé ...


- Alice ? Je vais aller chasser aujourd'hui, tu m'accompagnes ?

La belle vampire sortit de son dressing et acquiesça. Ils partirent donc tout les deux en sautant par la fenêtre. Un saut d'un étage, de deux et même plus n'était rien pour eux. Ils auraient pu tomber de l'Empire State Bulding, ils en seraient ressortis sans une égratignure.

Jasper avait repéré une biche. C'est tout naturellement qu'il s'accroupit et sauta sur l'animal. Ce dernier ne fit pas long feux et en quelques secondes, son corps inerte gisait sur le sol, vidé de son sang. Le vampire blond avait repéré un autre animal, il pouvait l'entendre. Il prévint donc Alice doucement qu'il s'éloignait et il partit dans le sens opposé.
Il avait repéré l'animal, un cerf assez jeune. Il s'apprêtait à bondir quand le cerf détala pour une raison inconnue au jeune homme. Il regarda autour de lui et fut surpris de voir une enfant,un peu plus jeune que Renesmée certainement, marcher tranquillement dans la forêt. Elle avait la peau pâle et la démarche gracieuse propre aux vampires. Ses iris étaient pourpres. Il n'avait jamais vu cette vampire ici, certainement une nomade de passage. Cependant, les nomades n'étaient pas vraiment les bienvenus ici. Jazz' ne les aimait pas. Bella était toujours inquiète pour sa famille et ses amis. Souvent ces nomades causaient des problèmes car ils ne pouvaient s'empêcher de tuer. Le vampire blond alla donc à la rencontre de la jeune adolescente pour lui demander ce qu'elle faisait ici. Cette dernière, en le voyant arrivé, avait l'air surprise. Un éclair de bonheur traversa ses pupilles, et Jasper put ressentir ses émotions. Elle était contente, et aussi ... Respectueuse. Elle avait une forme d'admiration pour le vampire. Elle semblait déconcertée, et visiblement n'arrivait pas à parler sous l'état du choc. Jasper ne savait pas vraiment pourquoi elle était dans un tel état, et il ne tenait pas à le savoir.


- Qui es-tu et que fais-tu ici ?

Il restait sur ses gardes, bien que cette jeune fille semblait être inoffensive. Ses ainés à combattre les vampires lui avaient appris que les plus doux en apparence sont souvent les plus dangereux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Au final, ils existaient bien... PV Jazz'/Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resurrection :: •• FORKS •• :: La forêt -